#BlackLivesMatter Support An Initiative

This interview was originally conducted in French, Madagascar’s official language. If you would the English translation, scroll further down.


Voici Antsa!

Antsa Herisoa est une jeune développeuse amusante qui participe régulièrement au Global Game Jam annuel. Découvrez ses expériences avec les game jams, et ses réflexions sur le développement des jeux à Madagascar et en Afrique.

Parlez-nous un peu de vous

Je m’appelle Antsa Herisoa, j’ai 22 ans. J’étudie à l’université d’Antananarivo dans le parcours Mathématiques, Informatique et Statistique Appliquées. Je suis en Master 1. Mis à part les études, je travaille en tant que développeuse web en ce moment. Concernant les jeux vidéos, j’ai commencé à m’intéresser aux jeux vidéo depuis mon enfance grace à mon frère. Je jouais de temps en temps avec lui. En grandissant, ma curiosité m’a emmené à faire des recherches concernant le développement de jeux vidéos. Ceux qui m’interessent le plus dans ce domaine sont la conception 3D et la programmation. Programmer les Personnages non jouable demeurre mon plus grand défi.

Quel genre de jeux aimez-vous jouer?

J’aime joué à des jeux d’aventure, ceux qui m’emmenent dans de nouveaux mondes.

Quelle était votre chose préférée à propos de travailler sur ‘Gua Gua’?

Ce qui m’a vraiment plu en travaillant sur gua gua était lors des idéations. On a imaginé tellement de choses que de temps en temps, on en a ri. Aprés, l’ambiance en équipe était inoubliable. Malgré le stress, on a pu achever un mini-projet ensemble tout en apprenant de nouveaux trucs.

Avez-vous déjà travaillé sur d’autres jeux?

Oui, lors du Global Game Jam 2019, on a développé le jeu “Bibykely”.

En 2018, on a participé à un Game Jam National durant lequel on a développé un jeu sur mobile intitulé Abella ( theme: AMOUR ). Dans ce jeu, le joueur incarne une princesse qui a pour but de retourner dans son chateau. Pour se faire, son charme était son arme. Elle devait séduire les méchants pour que ceux-ci ne lui fassent pas du mal.

Aussi, j’ai revisité des mini-jeux dans le but de m’entrainer ; des jeux tels que Space Invader, Snake, Demineur etc

Quelle a été votre contribution préférée à ‘Gua Gua’?

Ma contribution préferée à Gua gua était d’avoir pu transmettre quelques expériences à mes coéquipiers. En principe, mon tache était  la conception du niveau. 

Comment était Global Game Jam cette année?

Cette année, le thème était explicite. Mais on avait tendance à tourner vers des choses un peu réalistes ce qui a un peu perturbé notre imagination. La prochaine fois, on essaiera de sortir un peu de l’ordinaire.

Qu’aimeriez-vous dire au monde sur la création de jeux à Madagascar?

Preparez-vous, Madagascar a beaucoup de gens talentueux qui peuvent travailler ensemble pour faire un trés bon jeu. On arrive avec nos sacs et nos bêche (une facon de dire à Madagascar qu’on est prêt à faire qlq chose xD)

Qu’aimeriez-vous voir de plus dans l’industrie du développement de jeux à l’échelle mondiale et en Afrique?

En Afrique, un peu de solidarité entre développeurs africains pourrait changer le monde du jeux vidéo. Vu que l’Afrique est riche en culture, en richesse naturel qu’on pourrait exposer dans les jeux. Non seulement en jeu vidéo mais dans l’art numérique en globalité.

Y a-t-il autre chose que vous aimeriez nous dire?

J’aime bien ce que vous faites et j’espere que ca va impliquer à un grand projet de création de jeux par des africains  😀

(Réponse de Sithe: Merci beaucoup! Le fait d’entendre des femmes comme vous me rend si motivée!)

Dites-nous un fait amusant sur vous

Les gens qui me rencontrent ont toujours tendance à dire en premier abord que je suis une personne calme mais ils se trompent complètement. xD

Je suis une danseuse non professionnelle, une taquineuse professionelle ( + de 20 ans d’expérience ) et j’adore la banane.

Vous pouvez jouer Gua Gua de Passion 4 Humanity Faravohitra ici:
https://globalgamejam.org/2020/games/gua-gua-0


Here’s Antsa!

Antsa Herisoa is a fun-loving young developer who regularly participates in the annual Global Game Jam. Discover her experiences with game jams, and her thoughts on the development of games in Madagascar and Africa.

Tell us a bit about yourself

My name is Antsa Herisoa, I am 22 years old. I am a Master’s student in Mathematics, Computer Science and Applied Statistics at the University of Antananarivo. Apart from studying, I am working as a web developer at the moment. Regarding video games, I’ve been interested in video games since my childhood thanks to my brother. I played with him from time to time. Growing up, my curiosity led me to do research concerning the development of video games. The ones that interest me the most in this area are 3D design and programming. Programming non-playable characters remains my biggest challenge.

What kind of games do you like to play?

I like to play adventure games, those that take me to new worlds.

What was your favourite thing about working on ‘Gua Gua’?

What I really enjoyed while working on Gua Gua was the brainstorming. We imagined so many things and from time to time would even laugh about it. Afterwards, the team atmosphere was unforgettable. Despite the stress, we were able to complete a mini-project together while learning new tricks.

Have you ever worked on other games?

Yes, during the Global Game Jam 2019, we developed the game “Bibykely”.

In 2018, we participated in a National Game Jam during which we developed a mobile game called ‘Abella’ under the theme of Love. In this game, the player embodies a princess who aims to return to his castle. To do so, their charm was their weapon. She had to seduce the bad guys so that they wouldn’t hurt her.

Also, I revisited mini-games in order to train myself; games like Space Invader, Snake, Minesweeper etc.

What was your favorite contribution to ‘Gua Gua’?

My favorite contribution to Gua Gua was to have been able to pass on some experiences to my teammates. In principle, my task was the design of the level.

How was Global Game Jam this year?

This year, the theme was explicit. So we tended to turn to things that were a little realistic, which somewhat disturbed our imagination. Next time, we will try to get out of the ordinary.

What would you like to say to the world about creating games in Madagascar?

Prepare yourself. Madagascar has a lot of talented people who can work together to make a great game. We arrive with our bags and spades (a saying in Madagascar that means we’re ready to do something xD)

What would you like to see more of in the game development industry globally and in Africa?

In Africa, a little solidarity between African developers could change the world of video games since Africa is rich in culture and in natural wealth that we could exhibit in games. Not just in video games but in digital art as a whole.

Is there anything else you would like to tell us?

I like what you do and I hope it will involve a big game creation project by Africans 😀

(Response from Sithe: Thank you so much! Hearing from women like you makes me so motivated!)

Tell us a fun fact about you

People who meet me always tend to say at first that I am a calm person but they are completely wrong. xD

I am a non-professional dancer, a professional joker (over 20 years of experience), and I love bananas.

Gua Gua screenshot

You can play Gua Gua from Passion 4 Humanity Faravohitra here:
https://globalgamejam.org/2020/games/gua-gua-0

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *